Instrumentum Laboris _Yaoundé 2017_

Documents à télécharger: 

Le Conseil Permanent de l'Association des Conférences Episcopales de la Région de l'Afrique Centrale (ACERAC) a décidé, pendant sa dernière session ordinaire de février 2016, de réfléchir, pendant la prochaine assemblée plénière de l'ACERAC en juillet 2017 à Yaoundé (Cameroun), sur le thème : "L'Oecuménisme et le dialogue interreligieux en Afrique Centrale".

C'est un thème qui répond à une préoccupation essentielle et lancinante de l'Eglise Catholique en Afrique Centrale, touchée dans sa partie septentrionale (Nord Cameroun et Tchad) par l'intrusion de la nébuleuse "Boko Haram" dont l'origine se situe au Nigéria. Cette nébuleuse suscite des rafles et une déstabilisation indicible, dont les conséquences sont immenses et incalculables : déplacements et mort d'hommes et de femmes de tous âges, avec ce que cela comporte comme conséquences, destructions matérielles gigantesques et du tissu social, enlèvement des êtres humains, etc.

En effet, au nom de l'adhésion forcée à l'Islam, les membres de cette nébuleuse se sont lancés dans une guerre de conquête sans merci et impitoyable, détruisant tout dans leur passage et voulant faire de tous ceux qu'ils rencontrent, dans leur passage, des adeptes de l'Islam.

Un fait paradoxal mérite d'être souligné : même les musulmans ne sont pas épargnés par les membres de "Boko Haram" dans leur volonté de conquête. Cela nous interpelle tous et nous pousse à nous interroger finalement sur le vrai but de cette nébuleuse.

Ne voulant pas restreindre leurs analyses et réflexions au seul Mouvement "Boko Haram", les Evêques de l'ACERAC ont choisi d'examiner également les relations qu'ils entretiennent avec les autres Eglises Chrétiennes, qui ne sont pas en pleine communion avec l'Eglise Catholique, sans oublier les autres religions comme les Religions Traditionnelles Africaines. A ce propos, ils estiment nécessaire la collaboration des autres Eglises Chrétiennes sans négliger la relation à entretenir avec l'Islam. Au demeurant, l'actualité mondiale est inondée par des actes ignominieux commis au nom de l'Islam, pendant que les représentants officiels de l'Islam décrient et dénoncent publiquement ces crimes qui ne peuvent aucunement, selon eux, être justifiés au nom de l'adhésion à l'Islam.

Quoiqu'il en soit, beaucoup de situations sombres, difficiles à comprendre, et des actions sociétales menées, de façon subtile au nom d'une certaine croyance, méritent d'être interrogés et approfondis. Aussi, semble-t-il évident et nécessaire de s'engager courageusement et prophétiquement dans cette réflexion que les Evêques de l'ACERAC entendent mener méthodiquement et efficacement.

Actualité générale

Inauguration du siège de l'acerac à Brazzaville